Le truc rigolo avec Github Copy-a-lot, c’est que le code source des produits Microsoft s'est retrouvĂ© Ă  l’insu de son plein grĂ© dans les codes gĂ©nĂ©rĂ©s par l’IA.

Le code source de Windows 11 et de Office 2022 fut alors diffusé accidentellement au monde entier grùce à cette nouvelle fonctionnalité :D

pour le moment :)

Cet aprĂšs-midi, un ado jouait avec un ballon de foot prĂšs d’un Ă©tang.
Dribble, récupération, feintes.
En glissant sur une racine, le ballon lui Ă©chappa et tomba dans l’étang.
AussitĂŽt, sur un fond de musique celtique, une forme Ă©thĂ©rĂ©e apparut Ă  la surface de l’étang.
Une magnifique jeune femme, Ă  la chevelure dorĂ©e et aux yeux bleus, sortit du lac, portant un ballon d’argent Ă  sa main gauche et un ballon d’or Ă  sa main droite.
« — Dis-moi, jeune homme » s’exprima-t-elle. « Quel est ton ballon ? Celui d’argent ou celui d’or ?
— Aucun des deux.
— C’est bien, tu es trĂšs honnĂȘte ! En rĂ©compense, je »
Il la coupa aussitÎt :
« – Non, rien Ă  voir. L’argent, c’est fragile, et l’or, c’est lourd. Et lĂ , le ballon, c’est juste une occupation. »
Déconcertée, la fée répondit simplement « Ah ! ». Et disparut.
Le jeune homme tourna le dos, fit quelques pas, et sortit un nouveau ballon de son sac.
« — Heureusement que j’en ai pris plusieurs. ».

Message de service :

La Terre a redémarré correctement.

La gravitation est de nouveau fonctionnelle, sauf pour les chats.

Outre la correction de la gravitation suite à l'excÚs de neutrinos, la mise à jour Gaïa 21-CovF3F3 a été appliquée.

Désolé pour les dérangements occasionnés.

Afficher le fil de discussion

Message de service :

Le recalibrage de la gravité étant terminé, la Terre va redémarrer.
Veuillez accrocher votre ceinture, le freinage étant assez brutal, tout comme l'accélération.

Suite Ă  un excĂšs de neutrinos, la gravitation de la Terre doit ĂȘtre recalibrĂ©e. Un redĂ©marrage est prĂ©vu pour demain

L'IoT ne connait aucune limite.
AprÚs avoir connecté à Internet les frigo, les cafetiÚres, les grille-pain, les thermostats, les serrures, les bouteilles de vin, les lave-vaisselle, les dildos, vibromasseurs et ceintures de chasteté ; maintenant, les fabricants de trucs stupides mais qu'il faut absolument connecter à Internet se sont lancés dans les masques.
À partir du tĂ©lĂ©phone, on pourra vĂ©rifier si on porte le masque ou non, changer la couleur des leds autour du masque (une vaste palette, parmi 32 768 variations de couleurs), et mĂȘme connaitre la frĂ©quence respiratoire.
Le ticket d'entrĂ©e pour ce type de masque, jetable, non lavable, et craignant l'eau, est de l'ordre de 150€.
Mais mĂȘme Ă  ce prix, d'aprĂšs la publicitĂ© affichĂ©e un peu partout, les françaises et français se l'arrachent.

Êtes-vous sĂ»r.e qu'il s'agit une ?

Suite au rachat d’OBS Studio par Facebook et au verrouillage par ce dernier, des devs ont dĂ©cidĂ© de forker la derniĂšre version open source.
Le nom du nouveau projet ?

Le nouvel obs.

« - Monique, oĂč est passĂ© mon prochain patient ?
- Il s’est enfermĂ© dans les cabinets, et refuse de sortir tant que le rituel ne sera pas terminĂ©.
- Quel rituel ?
- Il a parlĂ© de l’arrivĂ©e de Cthulhu en kilt, jouant “viens poupoule” Ă  la cornemuse.
- Ha ha ha
 assurément, ce patient me surprendra toujours.
- Ça ne me fait pas rire, docteur. La derniĂšre fois, ce n’était pas vous qui avez du nettoyer. Il avait vidĂ© les 36 rouleaux de papier toilette, et il y avait des tranches de jambon placardĂ©s sur les murs. La femme de mĂ©nage a dit qu’elle n’était pas lĂ  pour ça, et qu’elle en avait plus que marre des fous et des dingues qui passent ici.
- Ok, bon, il faut d’abord le faire sortir. DĂ©calez les prochains rendez-vous, si nĂ©cessaire, transfĂ©rez les appels sur Urgence Psychiatrique. Je vais devoir trouver un kilt, un masque et demander Ă  Jean de m’apprendre les notes pour jouer la musique. »


Quelques heures plus tard

Sons de cornemuse, accompagnĂ© d’un biniou.
Monique, prĂȘte Ă  intervenir, camisole sous la main.

« - C’est vous ? Grand Cthulhu ? Et Ă  cĂŽtĂ©, c’est Dagon qui joue du biniou ? Zut ! J’ai ratĂ© l’incantation ! »

Avant que le fou ne se rĂ©enferme dans les WC, Monique l’attrapa, le plaqua au sol, et aidĂ© par le psy et un infirmier dĂ©guisĂ© en monstre Lovecraftien, le maitrisairent.

Une fois calmé, la séance de psy pouvait enfin commencer.

Oui, c’est une parodie (assumĂ©e) de Chez le Psy.

La terre est une planĂšte aux tons de bleus et de verts. À sa surface, on trouve Ă©galement des vers, mais pas de vers verts. Tout commença, dans un espace vert.

Deux vers se battaient.

Des coups de semonce, suivis d'attaques à l'épée.

La course à l'armement entre les deux clans entraßnés dans une bataille sans fin.

L'évolution technologique amena les fusils, les grenades, les parachutes, la corde pour s'élancer de plate-formes en plate-formes, et bien d'autres joyeusetés militaires.

FatiguĂ©s, et de guerre lasse, l’un des bastions utilisa une nouvelle arme, absolument imparable : le mouton.

Cependant, le lancer de mouton étant une discipline peu maßtrisée, le mouton tomba entre les deux camps.

« Bééé !
Bééé ! »
Boum !

Le mouton explosa.
Et la terre Ă©clata !


J’ai criĂ© parce que je me suis souvenu que l’étĂ© dernier, halloween tombait un vendredi 13.

La Terre, petite planĂšte, ayant diverses jumelles Ă  travers l’univers. Les voyages, se faisant Ă  la vitesse de la lumiĂšre, permettent de rĂ©duire le temps en transports. Ce qui est bien pratique pour dĂ©placer un concours, en cas de force majeure.

« – Mesdames, messieurs, le jury dĂ©clare officiellement le concours du Sabre Laser ouvert. Suite Ă  l’incident sur la planĂšte AldorandeÂč, le concours qui devait avoir lieu il y a quatre ans a du ĂȘtre repoussĂ©. Le confinement de la moitiĂ© de la galaxie suite Ă  l’épidĂ©mie de gastro-sinusite n'ayant pas aidĂ©, le concours se dĂ©roule donc ici, maintenant, sur Terre. »

Le concours du Sabre Laser, cĂ©lĂšbre pour ses dĂ©monstrations technologiques, est une vĂ©ritable fĂȘte, se dĂ©roulant sur une dizaine de jours.
OrganisĂ© gĂ©nĂ©ralement sur Aldorande, cette derniĂšre, dĂ©truite par un mĂ©galomane portant un casque noir dotĂ© d’un respirateur cardiaque, fut dĂ©calĂ©e. Trouver une planĂšte Ă  mĂȘme de supporter l’évĂ©nement, les diffĂ©rentes Ă©quipes et leurs ingĂ©nieurs, ne fut pas une chose aisĂ©e. Il fallait qu’elle se situe en zone neutre, relativement Ă©loignĂ©e, ne pas ĂȘtre en zone confinĂ©e, et facile d’accĂšs via l’hyper espace.
AprĂšs plusieurs mois de discussions, la Terre fut choisie, par manque de choix. ÉloignĂ©e de tout, ne disposant pas de rĂ©serve de carburant Supra-Luminique. Bref, une planĂšte sans aucun intĂ©rĂȘt Ă  premiĂšre vue, exceptĂ© qu’elle formait les meilleurs ingĂ©nieurs de l’univers, concernant les technologies vintages, plus particuliĂšrement techno-punk.

Le concours du Sabre Laser ne porte pas en fait sur le plus beau sabre laser. À la base, c’était un dĂ©fi lancĂ© par deux fabricants de sabre laser, afin de dĂ©terminer lequel aurait les meilleures caractĂ©ristiques, basĂ© sur diffĂ©rents critĂšres. La technologie Ă©voluant sans cesse, il n’est pas rare de voir des sabres basĂ©s sur des torches halogĂšnes, cryogĂ©niques ou autres gaz et plasma entropiques.

Le défi du découpage, se déroulant le dernier jour est le plus impressionnant à regarder.

« – Cette annĂ©e, je me demande quel sera le dĂ©fi du dĂ©coupage.
– Lors de la derniĂšre Ă©dition, c’était une porte en alliage Mithril-Adamantium-Titanium. LĂ , c’était du dĂ©fi. C’était un ingĂ©nieur de la planĂšte Balamak qui avait rĂ©ussi Ă  la dĂ©couper au bout de six heures, non ?
– C’est vrai que ce fut long. Mais j’ai entendu dire que non seulement le jury mais aussi les ingĂ©nieurs se sont plaints auprĂšs du comitĂ© organisateur, et que cette annĂ©e, ça serait du gĂąteauÂČ.
– On verra bien. Sachant que dans ce dĂ©fi, on peut voir des trucs complĂštement absurdes. Comme ce truc-lĂ , par exemple. »

L’un des membres du jury, discutant avec l’une de ses collĂšgues, dĂ©signa un Ă©trange engin de plus de quatre mĂštres de haut, qui attendait sur une remorque. Une Ă©quipe d’ingĂ©nieurs Ă  la peau verteÂł s’occupait des derniers rĂ©glages.

Observant quelques instants d’autres machines alignĂ©es les unes derriĂšre les autres, les deux membres du jury reprirent leur discussion.

« – a priori, les Ă©quipes ont pensĂ© que ça serait un dĂ©fi similaire Ă  celui de la derniĂšre fois. Sabre laser dĂ©mesurĂ©, lance-roquette Ă  tĂȘte creuse, chalumeau perceur, taupe piqueuse.
– Si seulement iels savaient.
– Si seulement. En effet. Enfin, nous verrons bien. Il y aura peut-ĂȘtre une surprise. »

À ce moment, une sonnerie retentit, suivi d’une voix annonçant en plusieurs langues le dĂ©but du dĂ©fi du dĂ©coupage.

La cible fut alors révélée.

Et ce fut le chaos.

Les Ă©quipes hurlaient.

Les spectateurs huaient les organisateurs.

Les équipes de sécurité furent déployées, et le jury appelait au calme.

Au bout de vingt minutes, une fois le calme revenu, les rÚgles furent édictées.

La rĂšgle la plus absurde fut celle-ci : DĂ©couper dans le sens de la hauteur, l’un des buildings de trente Ă©tages, en moins de cinq minutes.

Face Ă  l’absurditĂ©, le jury proposa de laisser une heure⁎ aux Ă©quipes pour adapter leurs appareils, sabres, et machines.

Cette heure fut mise Ă  profit, et les premiĂšres Ă©quipes s’avancĂšrent, confiantes.

Pendant les deux heures qui suivirent, on vit dĂ©filer divers sabres lasers, des canons, des taupes modifiĂ©es griffant dans le sens de la hauteur⁔. Personne ne rĂ©ussit le dĂ©fi dans le temps imparti. Peu d’échecs complets, mais la plupart ne parvinrent pas Ă  dĂ©couper plus de quinze Ă©tages.

Enfin vint la derniĂšre machine.

Ne ressemblant Ă  rien de connu, elle Ă©tait portĂ©e par vingt ingĂ©nieurs. Douze ingĂ©nieurs Ă©taient Ă  la manƓuvre. Ressemblant de loin Ă  un drakkar qui aurait mangĂ© une baleine en forme de cougar⁶, et mesurant plus de quatre mĂštres⁷, ce truc soufflait de la vapeur⁞. Au dĂ©compte, l’un des ingĂ©nieurs cria un ordre. Tous se tinrent prĂȘt.

Au signal, la machine fut levée, pointant le ciel.

Les spectatrices et les spectateurs retinrent leurs souffle.

AprĂšs quelques secondes en Ă©quilibre, la machine, maintenue par les manƓuvres descendit progressivement, sa pointe formant une flamme fine et Ă©lancĂ©e de plus de vingt mĂštres de long, lĂ©chant le toit de l’immeuble.

Au bout de dix secondes, le premier étage fut découpé. Le cinquiÚme étage fut atteint au bout de trente secondes.

L’un des ingĂ©nieurs ne participant pas Ă  la manƓuvre expliqua rapidement.

« – Nous nous sommes basĂ©s sur d’anciennes technologies, celle prĂ©cĂ©dant le sabre laser en fait. Nous avons Ă©tudiĂ© toutes les expĂ©rimentations qui furent faites par le passĂ©, et nous sommes repartis sur le principe complĂštement dĂ©passĂ© du dĂ©coupeur plasma. »

Cinq étages de plus furent découpés.

« – Imaginez que lĂ , nous n’utilisons mĂȘme pas un pourcent de la puissance maximale. Des capteurs volumĂ©triques et tĂ©lĂ©mĂ©triques, couplĂ©s Ă  des unitĂ©s processeurs calculent en temps rĂ©el la puissance nĂ©cessaire pour la dĂ©coupe. Si le matĂ©riau est lĂ©ger, la puissance sera rĂ©duite. Si le matĂ©riau est dense, la puissance sera augmentĂ©e.
– Regardez ! »

La puissance fut augmentĂ©e, le building se faisant dĂ©couper comme s’il Ă©tait constituĂ© de beurre.

Soudain, un cri.

« – Trop vite, ça descend trop vite, on ne pourra pas l’arrĂȘter Ă  temps ! »

La flamme lécha le sol.
La machine s’emballa.
Les éléments se fendirent.

Et la terre éclata !


–
Âč : Aussi appelĂ©e Alderaan.
ÂČ : The cake is a lie.
³ : Non, ce ne sont pas des gobelins, et non, ce n’est pas non plus une catapulte à vapeur.
⁎ : Pas plus. Sinon, le repas du soir risquerait d’ĂȘtre dĂ©calĂ©.
⁔ : La taupe a simplement subi une rotation à 90 degrés, de maniÚre à creuser verticalement et non plus horizontalement.
⁶ : DĂ©solĂ©, c’est vraiment impossible Ă  dĂ©crire, ce truc

⁷ : Le fameux « truc » vu par les deux membres du jury.
⁾ : Ou tout du moins, un truc s’en approchant.

Interview chez Tesla, suite à la présentation de leur nouvelle batterie.
« – Comment vous-sont venue les idĂ©es pour ce nouveau format de batterie ?
— Ce fut assez simple en fait. ça remonte juste avant les fĂȘtes de fin d'annĂ©es. J'Ă©tais Ă  la maison, aux WC, et j'ai eu la blague habituelle oĂč il n'y avait plus de papier toilette. J'ai donc retirĂ© le rouleau en carton vide, ai dĂ©tachĂ© la premiĂšre feuille du nouveau rouleau, mais au moment de le mettre en place, il m'a Ă©chappĂ© des mains et a commencĂ© Ă  se dĂ©rouler.
– Euh
 c'est quoi le rapport ?
– Attendez la suite, c'est pas fini. LĂ , je me suis rendu compte que la surface Ă©tait assez importante, par rapport au tube, et pouvait donc emmagasiner plus d'Ă©nergie que les batteries de PC portableÂč qu'on utilisait. MĂȘme si on les a fait lĂ©gĂšrement Ă©voluerÂČ, on Ă©tait toujours limitĂ© au niveau capacitĂ©. Bref, la taille de 46 mm de diamĂštre par 80 mm de long.
– Et donc, vous ĂȘtes revenu le lendemain au bureau, avec un rouleau de papier toilette ?
– Ce n'Ă©tait pas encore la pĂ©nurie, donc ça allait. Puis, il y avait le problĂšme du transfert de l'Ă©nergie.
– Comment ça ?
– Une fois dĂ©roulĂ©, les couches anode-isolant-cathode de la batterie ont une longueur d'environ 80 cm. ou 31,496 pouces si vous prĂ©fĂ©rez. Le problĂšme, c'est que sur une batterie standard, ce n'est pas aussi long, et les Ă©lectrons n'ont pas Ă  parcourir une longue distance ; c'est de l'ordre de 70-80 mm, 3,2 pouces au maximum. Avec ce nouveau format, les Ă©lectrons doivent parcourir prĂšs de dix fois cette longueur, donc pertes d'Ă©nergie, risque d'Ă©chauffement, etc.
– Et donc, la rĂ©solution du problĂšme, ce fut ces espĂšces de lamelles que l'on a vu sur la photo. Comment ĂȘtes-vous arrivĂ© Ă  cette solution ?
– BĂȘtement. Le soir mĂȘme de la dĂ©couverte avec le papier toilette, j'ai aidĂ© ma femme Ă  faire les paquets cadeau. Autant les livres, ou les formes simples, ça va, autant les bouteilles, c'est trop compliquĂ©. Et quand elle m'a expliquĂ© qu'il suffisait de couper l'extrĂ©mitĂ© en lamelles, et de les plier sur le fond de la bouteille au fur et Ă  mesure que l'on enroule le papier autour que la solution est apparue. Du coup, les Ă©lectrons traversent dans le sens de la largeur et non plus dans le sens de la longueur. Ce qui amĂ©liore la capacitĂ© Ă  stocker et Ă  restituer de l'Ă©nergie.
– C'Ă©tait aussi simple que ça ? Dans ce cas, pourquoi personne ne l'a fait avant ?
– Les batteries, c'est juste un long hĂ©ritage technologique. Utiliser une petite lamelle Ă  chaque extrĂ©mitĂ©, ça fonctionne depuis des dĂ©cennies, il n'y avait aucune raison de changer ce principe de connexion interne. Ce n'est que rĂ©cemment oĂč les batteries ont Ă©normĂ©ment Ă©voluĂ©es, avec le besoin toujours croissant de puissance et de capacitĂ©, avec les tĂ©lĂ©phones mobiles toujours de plus en plus fin et les voitures Ă©lectriques devant parcourir des distances de plus en plus longues.
– En effet, si on regarde les voitures Ă©lectriques d'il y a une vingtaine d'annĂ©es, il fallait une dizaine d'heure pour avoir 52 miles⁎ d'autonomie. Aujourd'hui, pour les plus grosses batteries, on est plus proche des 380 miles⁔, mais c'est assez rare.
– Oui, le problĂšme essentiel Ă©tant le poids des batteries. Plus il y a de cellules, plus il y a de mĂ©tal, et donc plus de poids. L'intĂ©rĂȘt de cellules plus grosses, comme celle qui vient d'ĂȘtre prĂ©sentĂ©e, outre une capacitĂ© nettement supĂ©rieure et un meilleur contact, c'est que ça utilise beaucoup moins de mĂ©tal Ă  volume de batterie Ă©quivalent⁶, et donc, un poids rĂ©duit.
– Merci pour cette interview.
– Ce fut un plaisir.
– Rendez-vous donc sur pour la dĂ©couvrir, dĂšs mercredi. »

--
Âč : des 18650, 18 mm de diamĂštre, 65 mm de long, de type O (circulaire/bĂąton).
ÂČ : type 2170, 21 mm de diamĂštre, 70 mm de long.
³ : techniquement, celui que j'ai (alex) mesuré, c'est du 40mm de diamÚtre par 90 mm de long.
⁎ : environ 82 km.
⁔ : environ 610 km
⁶ : une batterie étant constituée de plusieurs cellules.

Nintendo se lance aussi dans les assistants personnels, pour sa console SwitchÂč.
Outre la reconnaissance vocale, le nom de l'IA a Ă©tĂ© dĂ©voilĂ©e. Il s'agira de NaviÂČ.
La synthÚse vocale pour la version japonaise sera bien entendue basée sur la voix de Kaori Mizuhashi³.
Les premiers retours des bĂȘta tests sont cependant dĂ©cevants. Navi ayant tendance Ă  dire "Hey!" ou "Hey! Listen!" toutes les deux Ă  trois minutes⁎.

--
Âč : notez l'absence d'utilisation de Le ou La.
ÂČ : du nom de la fĂ©e accompagnant Link dans Ocarina of Time (OoT).
³ : qui fut la voix de Navi, dans OoT.
⁎ : par manque de temps, l'IA a été basée sur celle de Navi, dans OoT.

On s’est longtemps demandĂ© comment fonctionnait la poudre que l’on met dans le lave-vaisselle.
En effet, porte fermĂ©e, il est impossible d’observer son comportement.

Les publicitĂ©s prĂ©sentant des montages complĂštement absurdesÂč, une Ă©quipe de chercheurs s’est penchĂ© sur la questionÂČ.

AprĂšs avoir bataillĂ© pendant des mois pour dĂ©bloquer des fonds et obtenir d’un fabricant rĂ©calcitrant un lave-vaisselle avec un capot vitrĂ©, afin de pouvoir observer sous diffĂ©rents angles, le travail de documentation prit quelques semaines.

Plusieurs marques de produits furent testés, avec et sans produit de rinçage. Des tests de comparaison avec du produit vaisselle ordinaire³ furent également effectués.

Cependant, au vu des rĂ©sultats et des constatations, confirmĂ©es au microscope, les chercheurs se sont demandĂ©s s’il fallait les publier. En effet, il y avait de quoi se poser des questions, au point oĂč des groupuscules extrĂ©mistes obtus pourraient crier au complot.

* PremiĂšre constatation : la tempĂ©rature n’influe que peu sur les rĂ©sultats.

* Seconde constatation : moins la vaisselle est sale, plus le produit est efficace.

* TroisiĂšme constatation : peu importe la position du bac Ă  poudre, qu’il soit situĂ© en haut ou en bas, l’efficacitĂ© n’est pas changĂ©e.

* QuatriĂšme constatation, et ce fut celle qui a le plus surpris : chaque grain de poudre est dotĂ© de petites cuisses de grenouille, bien musclĂ©es, et c’est ça qui permet Ă  la poudre de sauter sur les assiettes.

* CinquiĂšme constatation : si on laisse la poudre trop longtemps dans le bidon ou dans la boĂźte, la poudre tente de s’enfuir en faisant des bonds Ă  l’intĂ©rieur⁎.

* SixiÚme constatation : le produit vaisselle ne bondissant pas, les assiettes ressortent sales.

Devant toutes ces constatations, une vague d’appels fut Ă©mis vers tous les fabricants de lave-vaisselle, en exigeant de garder secret ces observations et en imposant des capots devant rester opaques⁶, et ce, en toute circonstance.

En bref, une petite improvisée, sur une idée de @Troll

–
Âč : Avec la poudre truc, c’est le big-bang qui se dĂ©chaĂźne sur les tĂąches. Avec la poudre machin, c’est la BĂ©rĂ©zina de la saletĂ©.
ÂČ : Et non LA question, celle oĂč la rĂ©ponse communĂ©ment admise est 42.
³ : Pour la vaisselle faite Ă  la main, ou avec le petit appareil oĂč on oublie (Bob) l’éponge.
⁎ : Une Ă©tude permettant de dĂ©terminer si un grand stock de produit de lavage stockĂ© Ă  l’abandon dans un hangar peut provoquer des sĂ©ismes⁔ n’a pas encore Ă©tĂ© planifiĂ©e.
⁔ : HypothĂšse formulĂ©e mais n’étant pas encore vĂ©rifiĂ©e. Quoique

⁶ : C’est ça qui porte le nom de boĂźte noire. Tout Ă©tant fermĂ©, ce qui se trouve Ă  l’intĂ©rieur ne voit rien, et est donc plongĂ© dans le noir. D’oĂč le nom.

Les fournisseurs de CDN, liés aux GAFAM se sont mis d'accord.

Reprenant le modĂšle Ă©conomique de Google par rapport Ă  Maps, qui fut appliquĂ© avec succĂšs sur le service Google Fonts au dĂ©but de l'annĂ©e ; dĂ©sormais, le chargement des ressources js, npm et nuget sont dĂ©sormais facturĂ©s, d'abord une somme modique de l'ordre de quelques centaines d'eurosÂč pour les 1 000 requĂȘtes, puis par tranche de 1 000€ pour chaque 5 000 requĂȘtes supplĂ©mentaires.

Pensez-vous que les devs js ont changĂ© de mentalitĂ© et ont fini par hĂ©berger eux-mĂȘme les ressources ? Bien sĂ»r que non. Vaut mieux payer que s'embĂȘter Ă  gĂ©rer soi-mĂȘme ses propres ressources.

? Vous ĂȘtes sĂ»r·e ?

Cet aprĂšs-midi, un MVNOÂč a lancĂ© deux nouvelles offres. Ayant constatĂ© la fuite en avant des forfaits mobiles illimitĂ©s de plus en plus illimitĂ©s, cet opĂ©rateur a lancĂ© ses offres Ă  contre-courant.

Less is MoreÂČ fut le nom de code lorsque tout cela Ă©tait encore au stade de projet. Cependant, le Brexit Ă©tant passĂ© par lĂ , l'utilisation d'une expression anglaise pouvant ĂȘtre mal-vue en France, c'est dĂ©sormais l'Ă©thique, le vertÂł.

Au lieu d'utiliser des ondes radio fabriquées à la chaßne, cet opérateur proposera des ondes radio fabriquées à la main, dans des ateliers certifiés et éco-responsables, afin de limiter les rebuts. Pareil pour le spectre, qui sera limité pour ne pas le gaspiller.

Les offres sont simples et claires :

* L'offre de base, qui comprend 45 minutes d'appels, 45 SMS, pas de MMS ni d'Internet, pour 15€ par mois, sans engagement.

* L'offre avancĂ©e, qui comprend 3 heures d'appels, 300 SMS et 500 Mo d'Internet⁎, pour 50€ par mois, sans engagement, ou 45€ par mois, engagement de 12 mois.

Ces forfaits sont conçus pour les personnes responsables, et voulant limiter au maximum la surconsommation à outrance, ou n'ayant pas de gros besoins en données et appels.

Les membres du Conseil national du Numérique ont bien entendu applaudi à la fin de cette annonce, puisque respectant leur demande de limiter l'empreinte environnementale causée par le numérique. Quelques sénateurs ont également applaudi.

--
Âč : OpĂ©rateur tĂ©lĂ©phonique n'ayant pas de rĂ©seau propre, mais ayant des accords commerciaux pour utiliser les rĂ©seaux existants.
ÂČ : Moins, c'est Plus.
³ : Green
 youtube.com/watch?v=B0bKFghuIF
⁎ : bloqué au delà, pour ne pas gaspiller les ressources.

– Dis donc, tu es vraiment expert dans la conception de labyrinthes vĂ©gĂ©taux.
– C'est de famille. Mon pĂšre a crĂ©Ă© ceux des parcs Disney. Mon arriĂšre grand-pĂšre en a aussi crĂ©Ă© pour des jardins Ă©phĂ©mĂšres. Parmi mes ancĂȘtres, il y en a aussi qui se sont faits remarquer. On raconte mĂȘme dans la famille que l'un de nos anciens aurait crĂ©Ă© le cĂ©lĂšbre donjon en Perse ancienne, avec plein de passages secrets pour les gardes, et que seul un prince a pu s'en Ă©chapper, mais selon mon grand-pĂšre, c'Ă©tait en une heure et selon ma grand-mĂšre, c'Ă©tait en deux heures. Cela ne nous surprendrait mĂȘme pas que l'on soit des descendants de DĂ©dale

– Tu te fous de moi ?
– Mais bien sĂ»r que oui. J'ai fait mes Ă©tudes en maison familiale rurale, puis des Ă©tudes d'ingĂ©nieur en horticulture, suivi de compagnonnage pour Ă©voluer en paysagiste. Et comme les labyrinthes m'ont toujours fascinĂ©, c'est devenu l'un de mes principaux secteurs d'activitĂ©.

Produits d'avenir :

* eau sĂšche ;
* beurre sans matiĂšre grasse ;
* lait sans lactose ;
* huile de palme sans huile.

Comment créer sa propre bulle du silence


Matériel requis : une chaßne hi-fi dotée d'une platine vinyle et un CD vierge.

Poser le cd vierge, face vierge vers le haut.

Positionner la platine vinyle sur 33 tours, sens anti-horaire (trĂšs important).

Poser la tĂȘte de lecture de la platine sur la partie du CD la plus au centre possible, sur la partie rĂ©flĂ©chissante et lancer la lecture.

Le fait que la platine tourne à l'envers fera en sorte que le disque sera lu du bord intérieur vers le bord extérieur.

DÚs que la lecture commence, monter le volume, jusqu'à ce que les anti-son absorbent les sons environnants. La durée maximale étant de 74 minutes, il faudra recommencer la lecture depuis le début.

En mettant sur 78 tours, toujours à l'envers, cela n'absorbera plus les sons, mais les ondes radio, allant de la CB, radio FM, TV, téléphones, wifi et 5G comprise. Cependant, la durée sera nettement plus courte.

À noter : il est possible d'utiliser les deux Ă  la fois avec deux chaĂźnes hifi, l'une Ă©tant bien Ă  33 tours, l'autre Ă  78 tours.

À noter aussi : sur 45 tours, ça ne bloque que les discours politiques.

À noter Ă©galement : si vous entendez un message subliminal, c'est que vous vous ĂȘtes trompĂ©s et avez placĂ© un disque vinyle et non un CD vierge.

Plus anciens

chibi-[N]ahđŸ‡«đŸ‡·âœ…â€Żrecommande :

Mastodon

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !