Suivre

Le , c’est simple :
J’achète un certificat très cher chez escromarché, attestant que je suis propriétaire de la peinture de la Joconde.
Le tableau est en sécurité au musée.
Je peux revendre ce certificat aux enchères pour que quelqu'un d’autre devienne propriétaire à son tour du tableau.
Dans tous les cas, je ne peux pas aller au musée, certificat en main, pour décrocher le tableau et le mettre chez moi, parce que ce certificat n’a aucune valeur, et n’est reconnu que par escromarché.

· · Kyclos · 6 · 23 · 16

J’oubliais : pourquoi "escromarché" ?
Si vous avez joué à un Sam&Max (Telltales), vous comprendrez la référence.

@sebsauvage @alex c'est qu'une face des NFT, l'autre c'est quand lesdits NFT sont générés par les intéressés ET donnent des droits dans le vrai monde. Par exemple le jeton Chiliz du PSG donnera droit à des votes pour influencer l'équipe.
https://chilizfr.medium.com/paris-saint-germain-fan-token-psg-1cf7ee57ff15

(je dis pas que c'est bien, juste que déjà aujourd'hui on a des applications qui sortent du concept de collection de Jpegs)

@NicolasConstant On arrive à la même conclusion : 
Ça n'a de la valeur qu'auprès de la personne¹ qui a délivré le titre/certificat.
@sebsauvage

--
¹ : physique ou morale

@alex
tout à fait, on n'est absolument pas en désaccord, c'est juste que l'angle "haha ça sert à rien" est souvent utilisé comme illustration et risque de tromper ceux à qui on essaye d'expliquer le truc.
C'est une techno, y'a des usages idiots (cryptokitties, etc) et y'a des usages qui le seront certainement moins (je pense Ă  des applications de notariats par exemple).
@sebsauvage

@NicolasConstant @sebsauvage @alex allez un petit coup de dystopie: imaginons que ces jetons fassent des émules, on pourrait par exemple mettre en vente des citizen's tokens qui moyennant une somme pourraient donner droit au vote pour certaines décisions dans la ville la région où le pays? Jetons que l'on pourrait revendre également au plus offrant en échange par exemple d'une meilleure situation, d'un travail, d'un prêt immo. Bon en fait il faudrait peut-être pas imaginer trop fort...

@peha @NicolasConstant @sebsauvage Poussons encore plus loin : admettons que ces jetons sont gé(né)rés par le gouvernement, sous forme d'icônes, de taille différentes, et indiquant une certaine valeur, et que ces icônes soient mises en concurrence entre les différents pays… euh wait.

@alex @NicolasConstant @sebsauvage le serpent qui se mord la queue. Les NFT c'est transformer de "l'art " en monnaie. C'était déjà le propos de l'art "comptantpourrien", mais là on grimpe encore une marche.

@alex « propriétaire à son tour du tableau » Non, du NFT, nuance importante. Si Escromarché prétendait vendre le tableau, ils seraient en effet des menteurs. Mais ils vendent juste le NFT.

@alex « n’est reconnu que par escromarché » Également reconnu par tous les acheteurs futurs. Le NFT, comme la monnaie est « une illusion partagée ».

@bortzmeyer Ah mince, oui, propriétaire du NFT/certificat, pas propriétaire du tableau. Je me suis embrouillé en écrivant le pouët.

@alex Il faut dire que certaines places de marché entretiennent (malhonnêtement) l'ambiguité.

@alex et maintenant imaginons que c’est l’artiste, sans intermédiaire, qui vende ce certificat et que ce document soit immatériel.

Je suis d’accord que la ou il y a de l’argent il y a du pouvoir et donc ca attire toujours des crapules.l et du bullahit. Mais en soit je ne trouve pas les NFT moins ni plus bizarres que les collections de cartes magic ou de tableaux.

Inscrivez-vous pour prendre part Ă  la conversation
Mastodon

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !